Disciplines sportives

Para Ski Alpin

Description

Sport paralympique des Jeux d'hiver d'Örnsköldsvik, Suède, en 1976, le para ski alpin comprend cinq spécialités: le slalom, le slalom géant, le super G, la descente et le super combiné. 

Curiosités

PARA SKI ALPIN

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, diverses solutions ont été développées pour permettre aux vétérans de guerre ayant un handicap physique de pratiquer le ski alpin. Depuis, le sport n'a cessé de croître.

Les athlètes concourent dans 5 spécialités et dans 3 catégories par type de handicap: Standing; Sitting (assis, à l'intérieur de la coque ou monoski), Visually impaired (malvoyants et aveugles, qui concourent à la suite d'un athlète connecté par radio).

Le principal équipement utilisé comprend les skis à bascule, les skis assis et les mono-skis. Le monoski - une coque fixée avec un amortisseur à un ou deux skis et utilisée en conjonction avec deux bâtons équipés de mini-skis pour permettre à l'athlète de s'équilibrer - représentait une innovation révolutionnaire.

Un système de correction du temps permet aux athlètes ayant différents handicaps de s'affronter.

LES COURSES

Il y a 30 épreuves de médailles en ski para-alpin. Le classement des médailles par nations en ski para-alpin est mené par les États-Unis, suivis de l'Autriche, de l'Allemagne, de la Suisse et de la France. A Pyeonchang, l'Italien malvoyant Giacomo Bertagnolli a accompli un exploit historique en remportant deux médailles d'or (slalom et géant), une d'argent (super G) et une de bronze (descente).